philipp plein pas cherflphilipp plein tarekdnketj

Pour être franc,boutique philipp plein, Alain Ducasse avait disparu des radars. Certes, des étoiles ici et là, par bennes, mais maintenant il est presque automatique de glaner des macarons. Il suffit de cocher les cases et de laisser s’y piéger les hommes gris du Guide rouge. Ducasse aura accéléré la haute gastronomie vers sa duplication, tout en la désenchantant par trop de roueries marketing. Témoin, la brasserie Champeaux, aux Halles, ne cassant pas trois pattes à un canard (à part les frites).

On voudrait, pour tout dire, retrouver celui qui creva le plafond du Louis XV à Monte-Carlo (1987), puis réalisa le premier restaurant vraiment moderne (Spoon), ex æquo avec le Café Mosaic de Paul Pairet (1998, que c’est loin !). Depuis, la course de sac avec ses faux concurrents,phelepp pleen, les étoiles empilées, l’absence cruelle du chef en cuisine…

Avec sa dernière adresse, Ore, située dans le nouveau Pavillon Dufour du château de Versailles, juste à côté de l’entrée des visiteurs (porte A, à gauche), Alain Ducasse, épaulé par Stéphane Duchiron (ou plutôt l’inverse), s’embarque dans un « café contemporain » avec les risques évidents de faire de la mousse, de nous resservir son fameux « savoir-faire et faire savoir », incantation rabâchée depuis plus de vingt ans.

Une esthétique pour Instagram

Aussi la surprise fut-elle au rendez-vous tant l’assiette,banane philipp plein, quoique râblée et grammée (portions juste ce qu’il faut), transperce par son professionnalisme et son tranchant. Pas de faute de carre, ni de miettes de travers. Ducasse sait faire rouler une machine bien carrossée par les architectes Dominique Perrault et Frédéric Didier. Le service, malgré son nombre, pourrait souffrir d’inévitable disparité, mais non, ça bouge avec efficacité (direction : Maxime Maze).

Les plats se veulent simples comme ce croque-monsieur au comté et jambon, mais ne se plantent pas. Mieux, ils proposent une autre ergonomie (le croque est servi sur le flanc). Les légumes jouent le jeu (fraîcheur et cuisson),philipp plein t shirt men, sans oublier l’esthétique, pour Instagram. Le tartare repart dare-dare, et les frites à nouveau ont la pêche.

Quant aux desserts, le vacherin opère correctement, seul le soufflé est quelque peu grossier dans son grain. Finalement,philipp plein image, il n’y a que la clientèle pour être à la traîne, avec les sacs à dos, les bermudas, les bébés hurleurs et les neurasthéniques de service.

Lire aussi : « Restaurant » honore le chef Alain Ducasse

Passage à l’acte

Ore – Ducasse au château de Versailles, Pavillon Dufour,philipp plein magasin, 1er étage. Tél. : 01-30-84-12-96. Du mardi au dimanche, de 8 heures à 18 h 30. Le soir, dîners d’exception, en privatisation.

Décibels : 80 dB avec de jolies pointes à 93 dB (bébé en dégagement de cordes vocales).

Mercure : 21 °C adéquats.

Addition : autour de 40 €,gilet philipp plein requin.

Minimum syndical : menu du jour à 22 €.

Verdict : pas contre du tout !

Place de choix : difficile de prescrire telle ou telle, car la rotation est vive. Vous pouvez jouer aux capricieux, vous laisser balader de salle en salle et tomber sur une perle.

Dommage : parfois, les portions sont courtes : la salade est quelque peu minuscule dans sa tasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>